BOHIN s'engage

Mécénat d'artiste : Floryan Varennes

Au d√©but de sa carri√®re, Floryan Varennes contacte l'entreprise pour pr√©senter son travail artistique contemporain o√Ļ sur quelques pi√®ces, il valorise l'√©pingle BOHIN. Le directeur commercial de l'√©poque d√©cide d'appuyer ce jeune talent en qui il croit beaucoup. C'est le d√©but d'une belle collaboration o√Ļ la sinc√©rit√©, la loyaut√© et la gentillesse sont les ma√ģtres mots de la relation nou√©e entre toute l'√©quipe de la maison BOHIN et l'artiste. Son approche contemporaine et engag√©e s√©duit √©galement par sa justesse et le grand soin apport√© √† toutes ses cr√©ations. Floryan Varennes construit ses Ňďuvres sur diff√©rentes mati√®res comme les perles, le verre (de Meisenthal), les foulards et d√©tourne les objets pour les sublimer, nous interroger, vous apprendre. Bohin France est fier de s'engager aupr√®s de jeunes artistes comme Floryan.

Mécénat d'artiste : Simone Pheulpin

La lecture d'un magasine d'art nous fait d√©couvrir un jour les merveilleuses Ňďuvres de Simone Pheulpin. Ses incroyables sculptures textiles int√®grent une multitudes d'√©pingles BOHIN dans des kilom√®tres de tissus! Omnipr√©sentes mais cach√©es... Nous d√©couvrons une artiste authentique, simple et profond√©ment passionn√©e, qui utilise depuis plus de 30 ans les √©pingles BOHIN car "ce sont les meilleures". Il faut plusieurs dizaines de kilos par an pour aboutir √† ce r√©sultat si surprenant. Conquise, Audrey Regnier d√©cide d'accompagner officiellement Simone Pheulpin dans ses fantastiques r√©alisations. Dernier prix re√ßu: Prix d'honneur de la Fondation Loewe, dans le cadre du Craft Prize 2018 √† Londres (UK).

Mécénat d'artiste : Eymeric François

Comment ne pas √™tre √©merveill√© par le talent et les cr√©ations d'Eymeric Fran√ßois? La premi√®re fois que nous avons d√©couvert une de ses robes d'√©pingles, toute l'√©quipe BOHIN a √©t√© subjugu√©e et cela s'est confirm√© quand nous avons emmen√© notre premi√®re robe d'√©pingles sur un salon: Tous les visiteurs sont tomb√©s en admiration. Et que dire devant ses incroyables d√©fil√©s dont les robes d'√©pingles, ondulent √©l√©gamment sur les catwalks des "Fashion Week"? Depuis de nombreuses ann√©es, une relation sinc√®re s'est construite et un partenariat s'est mis en place pour soutenir ce grand cr√©atif, avec sa g√©n√©rosit√© et sa simplicit√© dans les √©changes. Plus qu'un m√©c√©nat, c'est une r√©elle amiti√© qui lie BOHIN √† Eymeric Fran√ßois. Aujourd'hui, nous poss√©dons 3 robes d'√©pingles: deux que nous transportons avec nous sur des √©v√©nements, et une dans le parcours de visite de l'entreprise. 

OCTOBRE ROSE 2021

Pour l’occasion, BOHIN France lance une grande campagne de sensibilisation à l’auto palpation au travers d’un produit iconique : son bracelet pelote et d’un hashtag #onsepelote.


 1/ Le bracelet pelote slap √©dition sp√©ciale :

BOHIN France transforme un de ces produit iconique qui par sa forme et son nom suggère le sujet principal d’octobre Rose : Le sein.

Pour octobre Rose, cette √©dition sp√©ciale de ce bracelet sera piqu√©e d‚Äôune √©pingle √† t√™te de verre de Murano en haut de son d√īme.

Pour chaque achat d‚Äôune pelote ‚Äú√Čdition Sp√©ciale‚Äú, 1 euro sera revers√© au partenaire de l'op√©ration l‚Äô Institut Curie.

2/ La campagne de sensibilisation :

1 femme sur 8 est touch√©e par le cancer du sein dans sa vie. D√©tect√© t√īt, il peut √™tre gu√©ri dans 9 cas sur 10.* 

Il existe un geste simple pour le d√©tecter : l‚Äôauto palpation. 

BOHIN France communiquera sur le hashtag #onsepelote et y associera des influenceuses et influenceuses pour diffuser au maximum le message. L‚Äôobjectif : sensibiliser √† ce geste  de pr√©vention simple.

 

 

 


 

Boneca de Atauro

Sur Facebook, un commentaire retient notre attention. Une femme nous indique beaucoup aimer nos aiguilles et nous raconte une histoire : invit√©e en r√©sidence d'artiste (nous apprendrons qu'il s'agit de Dijanne Cevaal, une artiste textile reconnue et talentueuse) sur l'√ģle d'Ata√Ļro, au nord du Timor-Leste entre l'Indon√©sie et l'Australie, elle travaille aupr√®s

de femmes engagées dans un atelier de broderie qui leur permet de retrouver leur dignité et leur indépendance économique. Elle sort ses aiguilles BOHIN pour réaliser ses créations et alors qu'elle en prête quelques-unes, les femmes de l'atelier sont immédiatement séduites par la qualité des aiguilles BOHIN. Dijanne Cevaal leur offre le petit paquet qu'elle avait sur elle : ces femmes se partagent les aiguilles et conservent précieusement LEUR aiguille BOHIN. Il n'y en a d'ailleurs pas assez pour tout le monde. Ayant connaissance de cette histoire, Audrey Régnier décide de leur envoyer un colis avec de nombreux paquets et aiguilles

√† l'int√©rieur afin de leur permettre de coudre plus ais√©ment leurs touchantes cr√©ations textiles. Une belle histoire rendue possible gr√Ęce √† la passion d'une artiste textile !